FAQ

Notre foire aux questions

Si vous ne trouvez pas de réponse à votre question, vous pouvez : 

  • Nous contacter au 03.83.92.68.50
  • Nous envoyer un mail à criavs-lorraine@cpn-laxou.com

Dans le cadre de la prise en charge des auteurs de violences sexuelles, l’Etat a décidé en 2008 de l’implantation dans chaque région, d’un Centre Ressource pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles (CRIAVS).

Les CRIAVS s’adressent à tous les professionnels et étudiants confrontés à la thématique des Auteurs de Violences Sexuelles (A.V.S.). L’objectif étant de développer ses compétences quelque soit son domaine d’intervention (Santé, Justice, Social, Associatif, Médico-social, Éducation Nationale, Universitaire, Ministère de l’Intérieur, etc).

Le CRIAVS Lorraine a pour mission de former, de prévenir, d’aider à la recherche mais également de proposer des recours cliniques ou encore d’orienter les personnes attirées sexuellement par les enfants vers le dispositif S.T.O.P (Service Téléphonique d’Orientation et de Prévention).

Le “Recours Clinique” est un temps de rencontre, de soutien, d’appui théorico-clinique et juridique, que le CRIAVS Lorraine propose aux professionnels, équipes et institutions qui le sollicite.

Il s’agit, notamment dans des situations complexes, d’apporter un éclairage aux difficultés rencontrées par les professionnels concernant des situations d’enfants présentant des Comportements Sexuels Problématiques (C.S.P.), des adolescents ou des adultes Auteurs de Violences Sexuelles (A.V.S.).

Il suffit de remplir le formulaire qui se trouve dans la partie RECOURS CLINIQUE de notre site internet :

  • Renseignez les éléments de synthèse de la situation que vous rencontrez afin de nous permettre d’appréhender le plus finement possible la situation.

  • Dès réception de votre demande, notre équipe se réunira afin de vous proposer, dans les meilleurs délais, des dates et modalités de rencontre (dans nos locaux, en visioconférence ou exceptionnellement au sein de votre structure).

  • Une fois la proposition acceptée, vous recevrez une confirmation directement par mail.

C’est une question plus complexe qu’il n’y parait car il n’existe pas un profil type d’auteur de violences sexuelles. 

Il sera également important de différencier les adultes auteurs de violences sexuelles, les adolescents auteurs de violences sexuelles et les enfants présentant des comportements sexuels problématiques (CSP).

Pour approfondir cette question, nous mettons notamment à votre disposition des formations sur le sujet.

Toutes les formations du CRIAVS Lorraine sont gratuites.

Pour vous y inscrire, rien de plus simple, rendez-vous dans la rubrique FORMATION du site.

Le dispositif STOP est le Service Téléphonique d’Orientation et de Prévention que porte la  FFCRIAVS (Fédération Française des Centres Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles) grâce au soutien du Ministère des Solidarités et de la Santé, de la Fondation de France, ainsi que celui de France Victime.

En composant le 0806 23 10 63, une personne attirée sexuellement par les enfants peut aujourd’hui entrer en contact avec un professionnel de santé, spécialement formé, dans un objectif de prévention des violences sexuelles sur mineurs.

Pour cela les professionnels des CRIAVS se sont inspirés de dispositifs ayant fait leurs preuves dans des pays voisins, c’est le cas de l’Allemagne depuis 2005 ou encore de l’Angleterre depuis les années 1990.

Depuis 2010, les membres des CRIAVS ont choisi de s’associer au sein de la FFCRIAVS (Fédération Française des Centres Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles) afin de mettre en commun les outils, leurs compétences et leur énergie, pour conduire des projets communs d’envergures nationale et internationale, et proposer une meilleure visibilité sur leurs actions.

La FFCRIAVS regroupe les 27 CRIAVS répartis sur l’ensemble du territoire national, soit plus de 200 professionnels qui partagent des valeurs communes nourrissant collectivement une réflexion approfondie au sujet des violences sexuelles.

La FFCRIAVS c’est :

  • l’accès et la diffusion des informations et publications via son réseau documentaire national,
  • la promotion et le soutien des recherches sur les violences sexuelles,
  • le soutien et la coordination des actions de prévention des violences sexuelles en particulier auprès des mineurs,
  • le développement des partenariats institutionnels et des collaborations scientifiques nationaux et internationaux.

L’Equipe Mobile d’Appui pour la prise en charge des Auteurs de Violences Sexuelles (EMAAVS) est une équipe pluridisciplinaire du Centre Psychothérapique de Nancy, composée de médecins psychiatres, psychologues et infirmiers. 

Les professionnels interviennent également  au DSAVS (Dispositif de Soins pour Auteurs de Violences Sexuelles) du Centre de détention de Toul et/ou au CRIAVS Lorraine.

Pour solliciter l’EMAAVS, il suffit de remplir le formulaire de contact dans la partie EMAAVS du site.

Les missions du CRIAVS Lorraine sont à destination des professionnels. Notre équipe n’a pas vocation à se substituer aux équipes de terrain et à rencontrer les auteurs de violences sexuelles. 

Il n’y a que dans le cadre du dispositif STOP, par téléphone, que nous proposons une évaluation et une orientation des personnes attirées sexuellement par les enfants.

Les étudiants peuvent également nous solliciter, dans le cadre d’un travail de recherche, d’un mémoire, d’un projet de prévention etc..

Les CRIAVS s’adressent à tous les professionnels et étudiants confrontés à la thématique des Auteurs de Violences Sexuelles (A.V.S.). L’objectif étant de développer ses compétences quelque soit son domaine d’intervention (Santé, Justice, Social, Associatif, Médico-social, Éducation Nationale, Universitaire, Ministère de l’Intérieur, etc.)

Identifier les professionnels de la région Lorraine concernés par la thématique, développer des partenariats avec les professionnels concernés par l’accompagnement des Auteurs de Violences Sexuelles (A.V.S.). et ainsi favoriser les échanges, le travail en réseau, une approche interdisciplinaire pour proposer un espace ressource.

Les soins pénalement ordonnés sont des soins imposés par la Justice avant ou après déclaration de culpabilité.

Il peut s’agir d’une obligation de soins, d’une injonction de soins ou d’une injonction thérapeutique. Ces dispositifs, qui semblent proches, sont en réalité très différents notamment en cas de non respect des mesures.

Il est important de bien différencier les soins pénalement ordonnés (SPO) des soins psychiatriques sous contraintes (SDT, SDRE, SPI) qui concernent des hospitalisations en psychiatrie de personnes qui ne peuvent plus demander de l’aide par elles-mêmes. 

Vous souhaitez en savoir plus? Téléchargez un Mémento de la FFCRIAVS qui détaille les différents dispositifs.

 

Créée par la loi n°98-468 du 17 juin 1998 relative à la prévention et à la répression des infractions sexuelles ainsi qu’à la protection des mineurs, l’Injonction de Soins (IS) est initialement une mesure de soins ordonnée dans le cadre du suivi sociojudiciaire (SSJ) et à l’origine s’adressait uniquement aux délinquants sexuels.

Depuis 1998, l’évolution de l’IS est marquée par plusieurs étapes :

  • L’élargissement du champ d’application du SSJ
  • L’élargissement du prononcé de l’IS hors du cadre du SSJ : Au placement sous surveillance judiciaire (Loi 2007-297 du 5 mars 2007)
  • A la liberté conditionnelle (Loi 2007-297 du 5 mars 2007), à la surveillance de sûreté (Loi 2008-174 du 25 février 2008).

L’élargissement de l’IS dans le cadre de la contrainte pénale (Loi 2014-896 du 15 août 2014)

Vous souhaitez en savoir plus? Téléchargez un Mémento de la FFCRIAVS qui détaille les différents dispositifs.

Souvent confondus, ces deux termes ne recouvrent pas la même réalité : la pédophilie – ou plus exactement
le trouble pédophilique – relève d’un diagnostic médical (plusieurs critères sur une période d’au moins 6 mois) et désigne les personnes attirées sexuellement par les enfants de façon durable.

La pédocriminalité fait référence aux violences sexuelles commises sur les mineurs (peut importe la motivation à l’origine du passage à l’acte).

L’attirance sexuelle n’est ni nécessaire ni suffisante pour expliquer la violence sexuelle, quel que soit l’âge de la victime. En effet car la plupart des passages à l’acte sont l’expression de relations de pouvoir, de violence, de domination, ou encore – dans un autre registre – résultent du manque de repères, du manque de limites dans le rapport à l’autre ou de l’immaturité.

Si elle n’est pas nécessaire, l’attirance sexuelle pour les enfants constitue malgré tout un facteur de risque de passage à l’acte pédocriminel.
L’attirance sexuelle n’est pas non plus suffisante car elle ne conduit pas toujours à l’ignorance du consentement de l’autre et de la lois. Dans le cadre particulier de la pédophilie, la plupart des personnes concernées sont d’ailleurs “abstinentes” et en souffrance par rapport à cette attirance.

Les CRIAVS proposent de venir en aide aux personnes attirées sexuellement par les enfants en appelant le dispositif STOP au 0806 23 10 63

Le psychiatre est un médecin qui a étudié à la faculté de médecine et qui s’est spécialisé en psychiatrie/santé mentale. Il a validé un doctorat en médecine. Il peut poser des diagnostics médicaux, prescrire des thérapeutiques notamment médicamenteuses et des soins.

Le psychologue a étudié à la faculté de psychologie et a validé un Master (Bac +5) en Psychologie.

On parle de certains comportements d’enfants qui posent problème. Ce ne sont donc pas tous les comportements de l’enfant ni même l’enfant lui même qui pose problème.

Un enfant présentant des comportements sexuels problématique n’est en aucun cas à considérer comme un auteur de violences sexuelles et il est impératif de ne pas faire cet amalgame.

L’ATSA (Association for the Treatment of Sexual Abusers) a proposé en 2006 une définition reconnue au niveau international : “Des comportements impliquant des parties sexuels du corps, initiés par des enfants de 12 ans et moins et qui sont inappropriés d’un point de vue développemental ou qui sont potentiellement néfastes pour l’enfant lui-même ou les autres”.

Pour en savoir plus, nous proposons une formation sur ce sujet à retrouver dans la partie FORMATION.

Le CRIAVS Lorraine est rattaché au Centre de documentation du Centre Psychothérapique de Nancy.

Tous les documents sur le thème des violences sexuelles sont en accès gratuit.

La FFCRIAVS propose une réseau documentaire national et une base de données spécialisée Thèséas que nos documentalistes/secrétaires se feront un plaisir de vous mettre à disposition.

Contactez les ici !

Documentalistes: Françoise PIERRON // Fabienne GILET

Secrétaire: Anne THOMAS

Les formations sont réservées aux professionnels. Elles sont exceptionnellement ouvertes aux étudiants lors des colloques ou des cours dispensés en formation initiale.

Retour haut de page